Notre road trip en bus au Mexique continue ! Après avoir passé 10 jours à México Ciudad et traversé l’Etat de Guanajuato, nous continuons notre voyage en slow travel depuis Guadalajara direction l’Océan Pacifique.

Au Mexique, il est très facile de se déplacer en bus. Il n’y a pas de voie ferroviaire mais il y a des routes et autoroutes, beaucoup de compagnies de bus et des bus de longues lignes adaptés pour des voyages de plusieurs heures (voire plusieurs jours).

Au programme de cette étape : arrêt dans la ville de Guadalajara, 2ème plus grande ville du Mexique, puis halte intermédiaire avant la côte dans la ville de Tepic et enfin Mazatlán pour avoir le bonheur de plonger dans l’Océan Pacifique !

Nous vous détaillons cette étape et nous vous donnons toutes les bonnes astuces pour voyager en bus au Mexique.

Découvrez nos autres articles pour d’autres destinations en consultant la carte intéractive du blog.

Vous voulez plus de Mexique ? Découvrez tous nos autres articles sur le Mexique, 6 mois de voyage en slow travel.

Présentation du road trip en bus

Le road trip commence au départ de la ville de Guanajuato où nous venons de passer 2 semaines. Depuis la gare routière, nous pouvons continuer très facilement notre road trip vers (détail du trajet sur la carte ci-après) :

  • Guadalajara où nous sommes restés 4 jours. C’est la 2ème plus grande ville du Mexique dans l’État de Jalisco. C’est dans cet État où sont nés la Tequila et la musique Mariachis donc un État important pour la culture Mexicaine. Depuis Guanajuato, nous sommes arrivés à Guadalajara en 4h avec la compagnie Primera Plus pour 1000 pesos pour 2 voyageurs soit environ 43 euros.
  • Puis nous avons continué à l’Ouest vers Tepic, une petite ville dans l’Etat du Nayarit afin de couper un peu la route et surtout que nous voulions visiter plusieurs endroits aux alentours de Tepic. Nous sommes partis avec la compagnie Nayar et avons payé 600 pesos pour 2 voyageurs soit environ 25 euros pour 3h de trajet
  • Enfin nous avons continué jusqu’à Mazatlán en bord d’Océan Pacifique, notre objectif final de ce road trip en bus. Car la suite du voyage continue en Basse-Californie et que c’est depuis Mazatlán qu’on embarquera en ferry. Pour arriver à Mazatlán, nous avons voyagé encore avec Nayar et avons payé 600 pesos pour 2 voyageurs soit environ 25 euros pour 4h de trajet

Comment voyager en bus en road trip au Mexique

Il est très facile de voyager en bus au Mexique et c’est de plus très sécurisé. Vous pouvez faire de longues distances, même la nuit, les bus étant très bien équipés pour de tels voyages.

Tout d’abord vous pouvez effectuer vos réservations soit en ligne, soit directement aux guichets de tous les terminaux de bus de toutes les villes. En réservant en ligne, vous obtenez un billet électronique que vous pourrez présenter au chauffeur, ça vous permet de préparer à l’avance votre voyage et il n’y a pas de frais supplémentaire, ce sera le même tarif qu’aux guichets. Il existe de nombreuses compagnies de bus au Mexique. Pour toutes nos réservations, nous avons utilisé le site comparateur https://www.reservamos.mx/ il vous indiquera la ou les compagnies qui effectuent le trajet que vous recherchez.

Contrairement aux petits bus dans les villes ou les collectivos (petits combis aménagés pour le transport de personnes) où les horaires de passage sont aléatoires, les bus de longue ligne partent à l’heure alors ne soyez pas en retard. Si vous avez des bagages ils sont mis en soute. Le chauffeur vous donnera en échange un ticket à lui présenter à l’arrivée pour récupérer vos bagages. Si vous perdez le ticket, il faudra négocier dur pour récupérer votre bagage et prouver que c’est le vôtre. Tout cela afin qu’il n’y ait pas de vol, une organisation très rassurante.

Enfin niveau confort, c’est la grande classe dans les bus de longues lignes. Sièges inclinables et très confortables, WC, écran individuel en fonction des compagnies sinon TV collectives, prises de courant, prises audio. Vous serez même mieux installés que dans l’avion pour certaines compagnies…

Avec tous les voyages que nous avons effectué en bus, nous en avons été très satisfaits donc ne négligez pas ce mode de transport au Mexique afin de prendre son temps. Il y a également des vols intérieurs pour voyager plus rapidement, mais ce n’était pas en accord avec notre mode de voyage en slow travel et il y aurait plein de points d’intérêt que nous n’aurions pas pu visiter 😉

Avant le départ pour le Mexique

Pour bien préparer votre itinéraire, nous vous conseillons d’étudier un guide voyage Lonely Planet, Le Routard ou autre. Chaque année les guides changent et le mieux est de les consulter en magasin afin de choisir celui avec lequel vous aurez le plus d’affinités. Les guides vous donneront les bons plans pour les visites une fois arrivé sur les différentes étapes du road trip. Ensuite, le site voyagemexique.info vous donnera plein d’informations intéressantes pour préparer votre séjour.

Ensuite, prévoyez de réserver vos logements à l’avance. Nous allons vous donner dans la suite de l’article les hébergements que nous avons choisis mais dans les différentes viles où nous nous sommes arrêtés, vous aurez l’embarras du choix : hôtel, airBnb, auberges de jeunesse…

Enfin prévoyez de bonnes chaussures de marche (vous n’aurez pas besoin de louer de voiture de location, tout se fera à pied ou en bus pour nos idées de visites), des gourdes filtrantes car l’eau du réseau n’est pas potable et cela vous évitera d’acheter des 10aines de bouteilles d’eau en plastique, des vêtements légers pour la journée et un peu plus couvrants le soir et une protection solaire pour la journée (crème, chapeau, lunettes).

Dernier point très important, ne partez pas sans souscrire à une assurance voyage. En cas de problème de santé ou autre (rage de dents, foulure de cheville, etc.) les frais de santé ne seront pas pris en charge ni par votre mutuelle ni par la Sécurité Sociale (voyage en dehors de l’Europe) et la note pourrait s’avérer très salée sans assurance. Également, il y a tout ce qui concerne le rapatriement, assurance bagage, assurance annulation (très important actuellement avec les frontières qui peuvent fermer à tout moment). N’hésitez pas à bien prendre le temps de lire notre article de blog sur l’assurance voyage.

Notre partenaire ACS assurances nous accompagne pour notre périple de 6 mois au Mexique et nous en sommes très satisfaits 🙂

D’ailleurs n’hésitez pas à lire leur article sur les 7 choses à savoir avant de venir visiter le Mexique.

Quand partir dans cette partie du Mexique

Que ce soit la ville de Guadalajara, Tepic ou Mazatlán le climat et les températures sont agréables toute l’année. Les mois les plus pluvieux sont Juillet, août et Septembre mais cela n’empêche pas pour autant de visiter cette partie du Mexique, les températures moyennes étant de 25°C sur l’année.

Nous avons visité ces 3 villes au mois de Décembre et nous n’avons eu aucun jour de pluie et des températures plus qu’agréables puisque nos vêtements de la journée étaient tee-shirt et short !

Si vous avez l’occasion de visiter le Mexique pendant les célébrités de la Fête des Morts (en novembre) alors n’hésitez pas, c’est à ne pas rater sous aucun prétexte !

Comment venir à Guadalajara, point de départ du road trip

Avant d’arriver à Guadalajara, il vous faut arriver au Mexique, et plus particulièrement à México Ciudad.

Votre voyage au Mexique se fera bien évidemment en avion. Afin de réduire l’impact de nos voyages en avion, nous choisissons de plus en plus de voyager en slow travel, c’est la raison pour laquelle nous sommes partis 6 mois à la découverte du Mexique. Venir pour 15 jours ou 3 semaines pour visiter qu’une partie du Mexique n’est pas tellement judicieux, tant en terme de prix du voyage, de temps de vol et du temps passé sur place (c’est tellement vaste et varié que vous allez tout faire au pas de course sans apprécier, le Mexique est un pays tout de même 3 fois plus grand que la France). Ou alors il faudra vous concentrer sur un, voire 2 États.

Si vous le pouvez, un séjour long est idéal pour le Mexique.

Pour venir en avion, plusieurs compagnies sont disponibles : Air France, Iberia, etc. Nous ne pouvons vous en conseiller une en particulier car tout dépendra où vous souhaitez atterrir (Cancùn ou México par exemple) et de la période de l’année où les prix varient.

Donc nous vous conseillons de comparer les prix des différentes compagnies aériennes. Pour notre voyage, nous sommes partis depuis Madrid vers México Ciudad avec la compagnie Ibéria en 12h de vol direct sans encombre. Une fois arrivé à México Ciudad, vous pouvez soit comme nous commencer le voyage en bus, soit prendre un vol intérieur pour arriver à Guadalajara. En tant que 2ème plus grande ville du Mexique, Guadalajara est desservie par un aéroport.

Et la petite note COVID. Sachez que même pendant la pandémie (après les confinements mondiaux), le Mexique n’a jamais fermé sa frontière et n’a encore jamais établi de restriction pour les voyageurs. C’est un pays très sûr pour garantir votre voyage (très peu de chance que les frontières se ferment ou que votre voyage soit annulé). Comme les règles changent vite et régulièrement, renseignez vous bien sur les sites des ambassades avant de partir. Également, le site de Jeyxplore est une mine d’or d’informations à ce sujet.

Où séjourner pendant ce road trip

Voici les logements que nous avons pu tester lors de ce road trip :

  • Guadalajara : dans les grandes villes, il est très facile de trouver des auberges de jeunesse de qualité. En plein cœur du centre historique, l’auberge de jeunesse Hostel Hospedarte Centro a été élue meilleure auberge de jeunesse par Booking et on valide totalement. Pour 22 euros/nuit en chambre double individuelle, petit déjeuner compris, cuisine commune, espace commun très agréable et possibilité de tout visiter à pied, on ne regrette pas notre choix et on vous la conseille vraiment ! En plus le staff est très sympa et c’est l’occasion de rencontrer des voyageurs du monde entier. Dortoirs également disponibles.

  • Tepic : Cette fois c’est sur AirBnB qu’on a trouvé notre logement. Une chambre double dans une résidence sécurisée pour 33 euros/nuit. A proximité immédiate de la gare routière. Un peu loin du centre-ville mais des bus passent à proximité si besoin

  • Mazatlán : Nous avons passé 3 nuits dans l’hôtel Puerto Viejo qui n’est clairement pas l’hôtel de l’année. Mais on est en bord d’Océan Pacifique, c’est très touristique et ça se ressent sur les prix. Pour 30 euros la nuit, c’est un bon rapport qualité prix. Les chambres sont propres et simples, les espaces communs ne sont pas terminés mais ce n’est pas bien grave. L’hôtel donne directement sur les plages, vous n’avez qu’à traverser la route donc l’emplacement est parfait. Par contre assez bruyant car il y a des bars juste en dessous.

Lisez notre article de blog sur tous nos bons plans pour réserver vos séjours moins chers, jusqu’à 24% de réduction en connaissant quelques astuces 😉

Sécurité individuelle et sanitaire au Mexique

Avant de vous donner le détail de notre itinéraire, un petit point sécurité est nécessaire afin de peut-être vous rassurer. Le réflexe de beaucoup de personnes quand on leur demande ce qu’elles pensent du Mexique : danger, drogues, insécurité, pauvreté…

Alors tout d’abord sachez qu’à aucun moment nous nous sommes sentis en insécurité lors de notre road trip ! Il y a une présence policière dans toutes les villes et l’ambiance est très détendue dans cette partie du Mexique. Les gens sont de bonne humeur, vivent tranquillement loin du tumulte de México. On a pu sortir tous les soirs sans aucun problème même parfois très tard. Donc de ce côté là soyez complètement rassurés, c’est complètement sûr !

Côté sanitaire, tout est extrêmement strict et sécurisé concernant le Covid : gel hydroalcoolique obligatoire dès que vous entrez dans un lieu public (restaurant, musée, magasins…). Prise de température dès que vous entrez dans un lieu public, très souvent désinfection des chaussures. Tout ce qui est WC publics en ville est extrêmement propre. Il vous faudra payer à chaque utilisation 5 pesos (environ 20 cts d’euros) mais un agent est là pour nettoyer et tout désinfecter. La nuit les rues et les trottoirs sont nettoyés par des produits, tellement que le matin quand vous commencez la journée ça sent une odeur d’eau de Javel.

Donc vraiment, vous pouvez partir l’esprit serein ! Dans la vidéo ci-dessous, nous vous faisons un petit récapitulatif sur la sécurité, la santé, l’assurance et nos différentes anecdotes (on parle de México mais c’est également valable pour le reste du Mexique). N’hésitez pas à vous abonner à notre chaine Youtube pour ne rien rater et voir nos autres vidéos 😉

Détails du road trip

Tous les points d’intérêt que nous allons vous détailler sont sur la carte ci-dessous :

De Guanajuato à Guadalajara

Notre premier arrêt lors de ce road trip en bus s’effectue à Guadalajara, 2ème plus grande ville du Mexique et avec un nom pas facile du tout à prononcer 😉 En tant que 2ème plus grande ville du Mexique, vous vous doutez bien que nous n’avons pas eu le temps de nous y ennuyer. En plus, nous y étions en plein pendant les festivités de Noël et les décorations rajoutaient beaucoup de charme et de magie à l’ambiance générale.

Voici les immanquables pour profiter de Guadalajara :

  • Visiter bien sûr le centre historique de Guadalajara. Le centre historique de la ville est parsemé de places et monuments datant de l’époque coloniale et se rajoute à cela de nombreuses églises et monuments religieux. Ne manquez surtout pas la magnifique cathédrale et El Templo Expiatorio del Santísimo Sacramento. Nous le rappelons mais l’entrée est gratuite dans tous les édifices religieux au Mexique

  • Visiter la Palais du Gouvernement (Palacio de Gobierno) : l’intérieur est magnifique et l’entrée est gratuite avec un guide qui fait une visite toutes les heures à partir de 10h30. Vous verrez de magnifiques et impressionnantes peintures murales de l’artiste visionnaire José Clemente Orozco

  • Visiter le cimetière musée de Belén (Museo Panteón de Belén) ouvert seulement de 10h à 15h tous les jours sauf le lundi et dimanche. Pour se faire un peu peur il y a également des nocturnes le jeudi, vendredi et samedi. Visite guidée obligatoire pour ne pas déambuler n’importe où et surtout avoir des explications intéressantes sur les défunts célèbres Mexicains qui reposent ici

  • Si vous êtes adeptes de musées, il y a ce qu’il faut : institut culturel Cabañas, musée régional, etc.

  • Passez une 1/2 journée dans le quartier coloré de Tlaquepaque accessible en métro, un gros coup de cœur pour nous !

  • Pour se mettre au vert, prenez un bus (603 a) ou un taxi direction Barranca de Huentitán et démarrer le chemin de randonnée qui descend dans les gorges jusqu’à la rivière. Les vues sont époustouflantes et vous découvrirez les vestiges d’une ancienne exploitation minière. Quand vous arrivez à la rivière, allez jusqu’au pont Arcediano. Vous ne pouvez pas vous perdre, il n’y a qu’un seul chemin. Par contre dénivelé important, il faut être en bonne condition physique

  • Passez la journée au Lac de Chapala. Beaucoup de Mexicains aiment y passer le week-end. Le lac de Chapala est le troisième plus grand lac d’Amérique latine et le plus étendu du Mexique avec une superficie de 1 100 km². Pour vous y rendre, prenez un bus de la compagnie Chapala au départ de la gare centrale d’autobus Vieja (Central Vieja), des bus partent vers cette destination toutes les heures. Il y a plusieurs villes autour du lac. Le bus fait plusieurs arrêts jusqu’à Chapala. Nous avons choisi de nous arrêter au petit village très charmant d’Ajijic et d’aller jusqu’à Chapala à pied pour profiter des bords du lac (environ 5 km de marche). Il y a 2 petites îles au milieu du lac où des bateaux pourront vous amener pour continuer la visite. Préférez plutôt l’île de Mezcala (départ depuis le petit village de Mezcala) plutôt que l’Isla de los Alacranes sans grand intérêt.

  • Si vous voulez en apprendre plus et surtout goûter la vraie Tequila, vous pouvez faire une excursion à la journée dans la ville de Tequila, là où est née cet alcool. Nous ne l’avons pas fait car c’est très touristique et qu’au final on visite une fabrique de Tequila, les champs d’agave et qu’on vous fait goûter pour que vous achetiez (même si pas obligatoire c’est quand même la finalité de goûter). On peut trouver de bonne Tequila dans des bars et visiter des champs d’agave gratuitement car dans cette région il y en a partout. Mais si l’aventure vous tente, vous trouverez de nombreuses agences qui organisent des tours (demandez à votre hôtel ou votre hébergement, ils ont les bons plans)

De Guadalajara à Tepic

La ville en elle-même de Tepic n’a pas grand intérêt mais les environs sont plutôt sympas, c’est la raison pour laquelle nous avons fait halte ici. Et par ailleurs, pas beaucoup de touristes dans ce coin, donc très agréable pour les excursions qu’on a pu faire.

  • Le petit centre-historique de Tepic vaut tout de même le détour avec sa cathédrale et les allées piétonnes où vous pourrez acheter de vrais objets d’artisanats

  • Faire la randonnée jusqu’au Cerro de la Cruz pour une belle vue sur les environs

  • Passez la journée au lac de Santa Maria del Oro. Beaucoup de Mexicains viennent y passer le week-end pour faire une balade autour du lac, du kayak, un tour de bateau, manger aux restaurants qui surplombent le lac. Ce lac est dans un cratère d’un ancien volcan et ça vaut vraiment le coup d’œil. Pour vous y rendre, allez à la centrale d’autobus de Tepic et prendre un colectivo qui passe sur l’avenue Insurgentes (pour que le colectivo s’arrête il faut lui faire signe). Le colectivo vous amènera à la ville de Santa Maria del Oro où vous devez prendre un 2ème colectivo qui va directement au lac, en tout environ 1h de transport. Attention dernier départ à 16h. Donc prévoyez d’arriver tôt si vous voulez profiter de votre journée.

  • Autour de Tepic, il y a d’anciens volcans éteints. Un est accessible facilement depuis la ville après 10 minutes de transport, le volcan Sangangüey. Prenez exactement le même colectivo que celui qui va au lac de Santa Maria del Oro sauf que vous vous arrêterez bien avant, au lieu dit El Refugio au bord de route. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver le chemin car au départ rien n’est indiqué. Vous trouverez la trace via ce lien sur Alltrails qu’on a couplée avec Google Maps pour ne pas se perdre. Personnellement on vous conseille d’y aller avec un guide car certains passages sont délicats et on peut se perdre si on n’a pas l’habitude de randonner. Malheureusement nous n’avons pas pu aller jusqu’en haut car le chemin était infesté de guêpes sur la dernière montée… Mais nous avons pu tout de même faire une belle randonnée dans une nature luxuriante et voir de magnifiques champs d’agave.

  • Depuis Tepic, allez visiter sur une 1/2 journée le petit Pueblo Magico de Compostela (45 min de route, départ depuis la Centrale d’autobus)

De Tepic à Mazatlán

Voilà c’est notre dernière étape et nous arrivons enfin à l’Océan Pacifique après plus d’un mois et demi de road trip en bus !

La ville a des petits airs de Miami avec de grands buildings le long de la promenade du front de mer. Il y a une partie riche avec des hôtels de luxe sans grand intérêt (Zona Dorada), mais également une partie beaucoup plus calme et authentique.

  • La première chose à faire en arrivant à Mazatlán est de profiter de ce long front de mer (qu’on appelle ici Malecón) tôt le matin pour bénéficier de la fraicheur et au moment du coucher de soleil pour avoir un magnifique spectacle. Des petits taxis qui ressemblent à des Tuk Tuk pourront vous transporter d’un bout à l’autre pour seulement 50 pesos par personne (environ 2 euros) où que vous alliez. Nous avons fait tout le front de mer à pied jusqu’à la pointe Sud et vous aurez de magnifiques vues sur l’Océan et de petites criques. Il y a une partie de la plage où les pêcheurs rentrent de la pêche en fin de matinée. Vous pourrez observer de nombreux Pélicans tout proche venant réclamer un poisson ou deux auprès des pêcheurs

  • Visiter le vieux quartier de Mazatlán

  • A la pointe Sud, visiter le Mirador De Cristal. Attention jauge sur la journée avec nombre de visiteurs limités et beaucoup d’attente. Venir tôt le matin

  • Depuis l’embarcadère Isla de la Piedra, prenez une lancha qui vous emmènera sur la rive d’en face (Isla de la Piedra) pour 35 pesos aller retour/personne (moins de 2 euros). Passez ensuite la journée sur la plage de Isla Piedra beaucoup plus sauvage et authentique que les plages donnant sur le Malecón de Mazatlán. Vous aurez de nombreux restaurants pour boire une Margarita et manger un Guacamole les pieds dans l’eau

  • A l’Isla Piedra des tours sont organisés pour visiter la lagune pour observer les oiseaux (voir avec King David)

  • Des sorties snorkeling sont possibles sur les îles qu’on voit en face de Mazatlán, vous n’aurez aucun problème pour trouver un tour operator qui vous y emmènera.

Après notre séjour à Mazatlán, nous avons pris le ferry avec la compagnie Baja Ferries pour 12h de voyage de nuit direction la Paz en Basse Californie du Sud. Mais cela est une autre histoire et un autre article de blog 😉

Notre avis sur ce séjour

Cette 2ème partie de road trip nous a encore permis de découvrir de nouveaux lieux et de visiter des endroits loin des circuits touristiques classiques. Voyager lentement en slow travel en s’arrêtant régulièrement permet de profiter encore plus du voyage.

Nous ne pouvons que vous recommander, si vous le pouvez, de voyager lentement et avec des moyens locaux afin de découvrir de petites pépites loin du tourisme de masse.

Nous avons été conquis par chaque ville traversée, chaque visite effectuée, chaque découverte. Le Mexique est tellement varié qu’il plait forcément à tout le monde, quelle que soit sa façon de voyager.

La suite du voyage se passe en Basse-Californie alors à très vite pour la suite des aventures 😉

Alors, est-ce que cela vous donne envie de vous mettre au slow travel ? De venir découvrir des États du Mexique complètement authentiques ?

Voyage effectué en Décembre 2021