L’île de Rodrigues, petit paradis de l’Océan Indien

L’île de Rodrigues, petit paradis de l’Océan Indien

Voyage effectué en janvier 2020

Après nos 2 mois à La Réunion et 10 jours à l’île Maurice, nous avons voulu finir notre trip dans l’Océan Indien par l’île de Rodrigues. Nous ne connaissions même pas l’existence de cette île avant de venir ici, mais on nous l’a beaucoup conseillée. C’est une île encore préservée du tourisme de masse. Il n’y a qu’un complexe hôtelier un peu “luxueux”, le reste ce sont des chambres d’hôtes et gites directement chez les Rodriguais et ça on avoue ça nous a tout de suite attirés. Nous sommes restés 7 jours sur cette île paradisiaque et effectivement il aurait été dommage de ne pas la découvrir. Petite île mais activités variées 🙂 Vous trouverez tout sur ce site pour préparer votre séjour : https://www.ile-rodrigues.fr/

Présentation de l’île de Rodrigues

L’île de Rodrigues est la plus petite île des îles principale de l’archipel des Mascareignes. D’origine volcanique, l’île se situe à 580 km à l’est de l’île Maurice. D’une superficie de 109 km², elle mesure 18km de long sur 8 km de large et présente la particularité d’avoir un lagon d’une surface 2 fois supérieure à celle des terres émergées. La ville principale est Port Mathurin.

Crédit photo : https://www.ile-rodrigues.fr/

Rodrigues fait partie de la République de Maurice. La langue principale est le créole, la langue administrative est l’anglais et le Français est parlé par tous. Donc aucun problème d’adaptation de ce côté là.

Il y a très peu d’hôtel sur l’île, ce n’est pas dans les mœurs Rogriguais qui sont réputés pour leur générosité et leur merveilleuse hospitalité ! Ici vous aurez plutôt des gites et des chambres d’hôtes chez l’habitant car on aime vivre avec les Rodriguais qui  aime leur île et aime vous la faire découvrir. Donc ceux qui recherchent le luxe et les activités type jet ski ou parachute ascensionnel, vous ne trouverez pas votre bonheur. Ici règne la simplicité et le calme.

Concernant l’hygiène, il ne faut pas boire l’eau du robinet. Les habitants récupèrent l’eau de pluie pour les usages communs mais elle n’est pas potable. Et s’il ne pleut pas et bien les réserves d’eau s’épuisent et on peut se retrouver sans eau pendant quelques jours pour la douche. Il faut alors l’économiser et les vacances prennent une autre tournure mais ça fait partie de leur quotidien et tout n’est question d’adaptation et de revoir également notre rapport à l’eau et de l’importance de l’économiser.

Concernant la sécurité, aucun problème à avoir de ce côté là. Vous pourriez oublier votre porte monnaie sur la plage qu’il serait encore là 2 jours plus tard 😉

Avant le départ

Avant de partir on vous conseille de réserver seulement votre logement. L’île étant très petite, il n’y a pas grand intérêt à louer une voiture de location. Un scooter à la limite. Le vélo n’est pas conseillé car absence de piste cyclable et la conduite des Rodriguais n’est pas forcément adaptée pour cohabiter avec des vélos. Vous trouverez de nombreux taxis sur l’île qui pourront vous balader partout ou vous déposer quelque part le matin et venir vous récupérer le soir pour un prix tout à fait honnête. Egalement il y a de nombreuses lignes de bus qui passent régulièrement, il faut juste ne pas être pressé et ça tombe bien sur l’île de Rodrigues on prend son temps et on prend le temps de vivre.

De notre côté nous n’avons rien loué, nous avons pris les bus et le frère de notre hôte était disponible pour le taxi dès que nous en avions besoin. Nous avons beaucoup aimé les bus. Ils nt tous un nom et chacun à sa personnalité. Musique créole, reggae, zouk, en plus de vous amener à destination vous aurez le fond sonore compris dans le prix. Petite info utile à savoir : on ne paye pas en rentrant, on ba s’assoir et ensuite quelqu’un vient vous demander votre arrêt et vous payez à ce moment-là.

Quand partir ?

Il faut différencier l’hiver austral de mai à novembre dite saison “fraiche” et l’été austral le reste de l’année avec la période la plus chaude associée à la saison des pluies qui débute vers novembre-décembre. De décembre à mars c’est la saison cyclonique, mais cela ne garantit pas forcément l’arrivée de cyclones, d’ailleurs cela fait plusieurs années qu’il n’y a pas eu de véritable cyclone, plutôt des tempêtes tropicales. Une chose est sûre, la température de l’air et de l’eau sont agréables tout l’année !

Nous sommes venus en janvier donc potentiellement pendant la saison des pluies et des cyclones. Sur les 7 jours, nous avons eu 1 jour de pluie et le reste du temps un temps magnifique. Donc n’ayez pas peur de cette période mais renseignez-vous tout de même avant le départ sur les prévisions météo à venir. Chaque année peut être différente.

Comment venir ?

En avion, mais étant donné la taille de cette île, il n’est pas pertinent de venir exprès depuis la Métropole. A l’heure où nous devons limiter notre impact écologique, le mieux est de coupler la visite de cette île avec d’autres séjours. Par exemple, vous pouvez faire la combinaison La Réunion – île Maurice – île Rodrigues avec la même compagnie et avec le même bille d’avion pour plus d’économies. Comment est-ce possible ? La compagnie Air Mautirius permet de prendre un billet multi-destination pour ces 3 îles. C’est-à-dire qu’au moment de réserver vous pouvez réserver un billet avec de multiples destinations en modifiant les dates en fonction de votre durée de séjour. Par exemple vous réservez Paris-La Réunion départ le 5 janvier, puis vous réserver ensuite un billet La réunion-île Maurice pour le 20 janvier, etc. et idem pour le vol retour. Cela est beaucoup plus économique que de réserver plusieurs billets séparément surtout que le vol La Réunion-Rodrigues fait une halte obligatoire à Maurice, donc tant qu’à atterrir autant descendre de l’avion.

Où séjourner ?

Les plus belles plages se situent à l’Est dans la région de Saint-François. Donc nous avons réservé via booking une chambre d’hôte chez Merlin Guest House dans ce coin de l’île. Et on ne peut que vous conseiller cet endroit. L’hôte est d’une grande gentillesse et toujours prêt à rendre service. La veille nous lui disions ce que nous voulions faire ou visiter et il s’occupait de tout grâce à tous ses contacts sur l’île (réservation, transport, tarif, heure de départ et de retour). Il nous a également donné de bons conseils, les plus belles randonnées à faire, les meilleurs bons plans. C’est la première fois où on se laissait vraiment porter en totale confiance.

Le séjour comprend en plus des nuitées le petit-déjeuner et toujours le repas du soir car sur l’île rien n’est ouvert le soir (pas de magasin ou de restaurant). Le midi nous étions libres. La table d’hôte du soir était tous les jours une découverte culinaire, notre hôte variant à chaque fois les plaisirs afin de nous faire découvrir toutes les spécialités. Et il s’adapte pour tout le monde, pas de problème pour les végétariens et même végétaliens. Nous ne nous attendions pas à une telle ouverture d’esprit sur ce petit bout de caillou de l’Océan Indien.

Concernant les chambres, ce n’était pas des chambres mais des appartements entiers avec un salon, un coin cuisine, une salle de bain et une terrasse.

Cette chambre d’hôte est vraiment idéalement située. A 200 m de la plage et avec un bus qui s’arrête juste devant !

Que faire ?

La vie ici alterne entre plages, petites balades, pique-nique, excursions sur des îles, bref vous l’aurez compris la vie est dure 😉

Voici tout ce que nous avons pu tester pendant notre séjour, ce qui devrait vous inspirer :

  • Randonnée à la découverte des plus belles plages de l’île

Cette randonnée commence à Saint-François, ça tombe bien c’est là que nous résidons pendant notre séjour. Partez le matin pour manger le midi à Graviers. Depuis la plage de Saint-François, vous partez direction Sud sur le chemin qui longe toute la côte. Ce chemin vous mènera à la découverte des plus belles plages et criques de l’île, chacune d’elle étant déserte à chaque fois… Chaque halte permettait une pause baignade et snorkeling (attention tout de même au courant qui peut vous tirer vers le large). Plages de Trou d’Argent, Anse bouteille, vous en prendrez plein les yeux. Vous finirez la randonnée à Graviers où vous pourrez vous restaurer (petits restaurants, petites épiceries).

Ensuite vous pouvez faire le chemin inverse pour retourner à Saint-François ou encore mieux prendre le bus depuis Graviers pour aller à Pointe Coton. Il y aura un changement à faire à Mont-Lubin pour prendre ensuite un autre bus (demander au chauffeur il vous indiquera tout). Arrivée à Pointe Coton une magnifique plage également et plusieurs kiosques pour boire un coup.

Vous pouvez finir la journée en revenant à Saint-François à pied depuis Pointe Coton (une petite heure de marche).

  • Baignade et snorkeling à la plage de rivière banane

Pour s’y rendre, venir en taxi, en scooter ou par la mer depuis Pointe Coton. Vous pouvez demander à des petits pêcheurs locaux de vous y amener moyennant une petite compensation. Ils vous indiqueront en plus les endroits où plonger pour voir les plus beaux coraux. Ici comme il n’y a pas de structure touristique, on se débrouille au bouche à oreille et avec l’aide des locaux et grâce à cela on a les meilleurs bons plans !

Sur cette plage, vous pourrez également vous restaurer, un couple de Rodriguais pourra vous proposer un plat à déguster en revenant de votre matinée de nage.

  • Faire le petit marché de Port-Mathurin

C’est à faire au moins une fois, venir le samedi. Ne vous attendez pas à un marché gigantesque, c’est très petit mais il y a tout ce qu’il faut avec des saveurs et des couleurs parfaites pour un dépaysement. Très facile pour venir à Port-Mathurin en bus de n’importe quel coin de l’île (la gare routière principale se situe à Port-Mathurin).

  • Excursion à la journée à l’île aux Cocos

Qu’importe le gite ou la maison d’hôte où vous séjournerez, tout le monde connait un Rodriguais qui pourra vous amener pour la journée à l’île aux Cocos. Vous n’aurez pas à vous soucier de réserver à l’avance ou de trouver un prestataire. Il suffira de demander à votre hôte de se mettre en contact avec un pécheur qui fait ça bien souvent en plus de son activité. Départ le matin, il faudra compter 1h-1h30 de bateau sur le lagon. La distance n’est pas importante mais les bateaux ne naviguent pas très vite étant donné la faible profondeur du lagon. Mais 1h à regarder les eaux turquoises du lagon et à discuter avec vos nouveaux amis pour la journée ça passe très bien. L’île aux Cocos est surtout une île peuplée par des oiseaux. Vous arriverez en fin de matinée et vous commencerez par une visite guidée et des explications par l’équipe qui s’occupe de la préservation et de la protection des oiseaux. Attention où on marche car certains oiseaux nichent à même le sol. Ensuite quartier libre jusqu’à l’apéro et le repas tous ensemble. Et une baignade digestive pour finir cette magnifique journée.

  • Excursion à la journée à l’île aux chats

Idem que l’île précédente, pas besoin de réserver ou de se prendre la tête pour trouver quelqu’un pour vous y amener, demander à votre hôte. Si vous deviez choisir entre l’île aux cocos et l’île au chat, sans hésiter l’île au chat ! Le départ se fait depuis l’Anse Mourouk. Avant d’arriver à l’île votre guide, vous fera un arrêt snorkeling pendant une bonne demi-heure pour voir des coraux et des poissons fabuleux. Ensuite on débarque sur l’île. Pendant que votre guide dresse la table et prépare l’apéro (c’est important l’apéro là bas aussi, vous aurez compris !) vous avez quartier libre pour vous promener et vous baigner. On vous conseille de ne pas rester sur la plage principale et de traverser l’île. Vous tomberez sur des criques et des plages encore plus somptueuses (et peut-être des chats!).

  • Visiter la réserve naturelle des tortues géantes de François Leguat

C’est une visite très intéressante, l’objectif principal de cette réserve est de recréer l’écosystème d’il y a 3000 ans de l’île de Rodrigues et de montrer du doigt les conséquences désastreuses de la colonisation sur l’environnement et la nature de l’île. Les tortues se reproduisent et se développent dans un espace très protégé géré par une équipe compétente. On y voit des tortues de toutes tailles évoluer en liberté et venir à votre rencontre (ou non ce sont elles qui décident). Un guide vous expliquera l’histoire de ce site, la vie des tortues et vous finirez la visite par une grotte souterraine. Le site et l’environnement sont vraiment magnifiques. Après ou avant la visite guidée on vous conseille de manger au restaurant afin de contribuer financièrement à la survie de cette réserve.

  • D’autres activités sont possibles sur l’île (plongée sous-marine, kite surf, nombreuses ballades sur les sentiers du littoral ou dans les terres). Nous vous avons donné un petit aperçu afin de vous inspirer pour un prochain séjour sur cette île.

Notre avis sur ce séjour

“Il y a ici une impression de lenteur, d’éloignement, d’étrangeté au monde des hommes ordinaires qui fait penser … à l’éternité, à l’infini” de l’écrivain Le Clézio en référence à l’île de Rodrigues. Cette phrase résume très bien l’ambiance et l’apaisement qui règne sur cette île. Un séjour sur cette île n’est pas considéré comme des vacances mais comme une parenthèse de vie où on se ressource, où on reprend le temps de vivre et où nos seules préoccupations sont de savoir quelle plage ou quelle balade nous allons faire et quelles sont les personnes rencontrées qui vont faire que cette journée sera unique.

Cette île est vraiment authentique et est encore heureusement préservée du tourisme de masse. Toutefois le tourisme est un complément de revenu pour beaucoup de Rodriguais et il est donc essentiel pour beaucoup de familles. Cette île est un exemple qui montre bien qu’on peut faire cohabiter dans un juste équilibre tourisme, protection de l’environnement et authenticité. Cet article n’a pas vocation à vous inciter à prendre le prochain vol disponible pour l’île de Rodrigues pour un séjour d’une semaine. Ce ne serait pas du tout en accord avec les principes de protection de l’environnement et de simplicité que prônent cette île. Il est plutôt là pour vous indiquer que de petits paradis existent et qu’il ne faut pas les oublier si jamais vous faites un séjour dans l’Océan Indien. Notre séjour de 3 mois nous aura permis de visiter l’île de la Réunion, l’île Maurice et l’île de Rodrigues, un triptyque vraiment idéal selon nous pour du dépaysement, une bonne dose de soleil et de lagons bleus et des souvenirs à jamais dans vos mémoires.

2 réactions au sujet de « L’île de Rodrigues, petit paradis de l’Océan Indien »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Instagram
Facebook
YouTube